nantes odessa velo

nantes odessa  velo

la serbie

mercredi 15 juin

 

passage de la frontiere a Nestim ou une jolie douaniere croate nous controle

je veux la prendre en photo. Elle va dmander a son chef si c est possible mais celui ci sans doute jaloux refuse. tant pis

 

La douaniere serbe est moins mignone donc pas de photo

Direction Novi Sad  grosse ville avec un forteresse type vauban

Comme il y a peu d hebergement pour la suite, je fais reserver un hotel par l office de tourisme a Novi Banovi

 

Nous dejeunons sur une place ombragee de Novi Sad. Le service est long et je manque de m endormir. Elisabeth est aussi fatiguee par les cotes du matin et les effets du vin blanc de la veille

Non il va falloir y renoncer ou alors en prendre en dose homeopatique. Il faut dire que nous avions fait un sort a cette bouteille de 75 cl

 

Apres Novi Sad nous passons dans un tres bel endroit : Sremski Karlovci ou nous revoyons un jeune qui etait a table pres de nous a Baja

 

Ensuite la route est longue (Beska ou nous ravitaillons en eau et bananes) Erreur de direction a Novi Slankamen  (+ 7 kms) 

Enfin nous arrivons a l hotel reserve Kondor Hotel, oui c est la qu on dort  (je ne pouvais pas la louper! )  Belle chambre avec vue sur le Danube. Comme il est tard, nous voyons le lever de la Lune et son eclipse (y avait il effectivement eclipse de lune ce soir la ? merci de repondre pour ceux qui le save) 

Au loin nous apercevons Belgrade

 

121 kms 

7 h 10

6 grosses cotes et 1 grain d orage mais nous avions les couvres sacoches

 

jeudi 16 juin

 

Depart 9 h pour Belgrade aui est a 30 kms

la patronne tres sympa nous a prepare 2 sandwichs + eau

A la sortie du village, je m arrete pour verifier la carte mais un passant fort aimablement nous voyant rechercher notre route, nous indique la direction a grands renforts de gestes

grossiere erreur de le croire, car en fait il nous envoie vers Batajnica ou je rate le croisement vers Belgrade. Nous voila en dehors de la carte dans des zones industrielles sans fin ou les poids lourds nous frolent en nous doublant.  Je commence a me faire tancer les oreilles. Pour me rattraper, je propose un raccourci a travers champs le long d une ligne de chemin de fer glauque par route de terre defoncee (la je vous garantis l ambiance)

Un plaisir neanmoins sur ce chemin ou je surprends un superbe lievre qui n en est pas encore revenu de mon apparition

Nous reprenons enfin la bonne route et decouvrons l enfer de cotoyer les poids lourds les bus et les voitures qui nous frolent et nous etouffent de leur chaleur et gaz d echappemts.

Je hais la civilisation !

Heureusement que parfois l odeur du tilleur domine

Enfin nous arrivons a Zemun, banlieu de belgrade ou nous mangeons notre encas dqns un pqrc a  l ombre sur les rives du Danube

Ensuite direction l office de tourisme car mon projet serait de prendre le bateau pour faire une partie de la suite.

Les errements du matin et l etape de la veille ont laisse les traces

Nous decidons de dormir a Belgrade

Hotel Royal qui contrairement a son nom est minable pour un *** mais calme sur l arriere ou j ai voulu une chambre non fumeur

 

C est ici l occasion de vous faire part de ma stupeur devant la quantite de fumeur dans ces pays de l Est   (hommes, femmes et jeune des l adolescence petunent sans vergogne) Il faut faire attention aux terrasses a bien etre au vent et non sous le vent

D ailleurs toutes les caisses des magasins d alimentation meme la plus petite echope a un distributeur d au moins 10 sortes de cigarettes

 

Apres midi petite visite de la ville et bon repas le soir

 

Il parait que j ai droit au Gaspar d Or pour cette journee

 

60 kms     3 h 45

 

vendredi 17 juin

Nous pensions avoir connu l enfer en rentrant dans Belgrade mais ce n etait que le purgatoire

La sortie a vraiment ete l enfer jusqu a la sortie de Grocka

Nous etions perdus parmi les trams, les voitures, les pietons, les camions en tous sens

3/4 des vehicules ne passeraient pas chez nous le controle anti pollution

tous nous frolent a toute vitesse. Je suis derriere Elisabeht pour ne former qu un obstacle et lui fqire une sorte de protection.  Insuffisante cqr a un moment dqns une cote, un voiture manzue de lui arrqcher son retroviseur. Rien ne va plus

Nous qllons mourir

En plus il faut se faire deux grosses cotes en pleine chaleur avec un revetement defonce et sans cesse des plaques commemoratives d accidents en bordure de route (+ des 10 morts sur 40 kms)

 

Reconfort : qu sommet d un grqnde montee un marche de fruits frais ou nous mangeons d excellentes cerises. J achete en 5 peches que je perds ensuite dans la descente : moralite dans les descentes on se depeche toujours trop.

 

Enfin, nous arrivons a Smederevo ou l office de tourisme nous trouve un super logement chambre d hote ou nous allons pouvoir faire la lessive et internet en face

 

50 kms  4 h 15

 

 

a suivre  ....

 

samedi 18 juin

 

 

depart de Smederovo vers 8 h 30. nous voulons profiter de la fraicheur du matin et il ne smble pqs y avoir d hebergement avant Veliko Grqdiste qui est relqtivement loin. Smeredevo est un relativement grand port fluvial qui gere notamment du charbon que nous avons vu decharger des peniches. Depart plein sur avec vent de fac. Nous traversons comme d habitude maintenant une zone industrielle (fonderie centrale electrique thermique d un autre temps) Puis c est a nouveau vers l est a travers un campagne rurale. Il commence a faire tres chaud et peinons quelque peu. Nous nous dirigeons vers Kostolac ou se trouve une grande mine de charbon a ciel ouvert qui fournit deux centrales electriques a proximite. Je pense qu avec google earth on doit la voir.

Le niveau social a bien diminue et nous croisons de gens vivant veritablement dans des taudis 

je pense qu ils utilisent d anciens corons

L environnement est couvert de dechets en tous genres, chacun deverse sa poubelle sur le talus de la route et y met le feu.

Avant Pozarevac, passage sur un pont de chemin de fer qui sert aux autos et autres vehicules en l absence de train

Ne trouvant ni epicerie ni resto, nous mangeons une banane et buvons le reste de notre eau sous les arbres d une petite place. Direction Ram  et sa forteresse en bordure du Danube. Une legere brise attenue la chaleur aui est bien maintenant autour de 40.

Arrive a Ram vers 16 heures, nous ne pouvons resister a une glace avec une grande bouteille d eau fraiche.

Il ne nous reste plus aue 15 km avant l etape du soir, donc nous prenons notre temps. Un cycliste serbe qui vient de faire sur 5 jours les gorges du Danube d est en ouest nous donnent des tuyaux et nous precise qu il y a 21 tunnels a franchir.  Ceci a le don d effrayer Elisabeth qui a peur dans les tunnels, d autant que mon equipement lumineux est plus que precaire  (lutte contre le poids oblige)

Arrivee a Srebrno Jerezo, sorte de station balneaire a 4 kms de Veliko ou nous trouvons immediatement une chambre qui nous convient.

Ouf, car on a vraiment souffert de la chaleur.

 

93 kms       

5 h 20

 

dimanche 19 juin

Depart 8 h 30. En passant devant le super marche j achete des piles pour le feu arriere du velo d Elisabeth qui me jure qu elle n accepte pas de passer dans les tunnels

Nous longeons le Danuble qui forme comme un grand lac avant d entrer dans les gorges

A la sortie d Usije, nous sommes bloques par le passage du tour de Serbie cycliste

 

Nous ne sommes pas peu fiers de montrer aux gens qui attendent le passage de la course que nous avons parcouru 3 800 kms depuis notre depart.

L entree des gorges est gardee par une ancienne forteresse a Gobulac.

C est dimanche, il n y a pas trop de circulation et le vent dans le dos

Il est 12 30 a Dobra dernier point de ravitaillement signale par notre compere d hier avant 30 kms. Je trouve difficilement une petite maison qui fait egalement chambre d hote et qui nous prepare un repas correct (comme a la maison : soupe de vermicelles, ragout de canard, framboises au sucre) 

Pendant la pause je prepare les velos pour les tunnels  (pose des couvres sachoches, des repousses chiens en guise de lamoes avant, la lampe a manivelle en clignotant arriere)

Tres beaux paysages grandioses mais alteres par la mains de l homme (carrieres- routes)

Le vent se met a souffler en tempete et leve des vagues sur le fleuve

Arret a Donji MIlanovac  16 30  pour une glace et un bouteille d eau fraiche

Ce midi a Dobra, il faisait 33° a l'ombre ! ressenti 40+

 

 

85 ks

4 h 40

 

Demain nous serons sans doute en Roumanie

 

 lundi 20 juin

Le logement de cette nuit etait une sorte de chambre d'hote dans une maison particuliere dont nous sommes les seuls occupants. Les boutiques ouvrant a 7 heures, je vais nous chercher de quoi preparer un petit dejeuner correct.

Le vent souffle toujours du Nord Ouest et nous est donc favorable. Nous partons a 8 h 30 vers ce qui soit être la plus belle partie du voyage. Il fait beau et nous sommes du cote ombrage. La circulation est faible. En face coté roumain, nous voyons une belle route qui parait beaucoup plus frequentee. Un bateau de croisiere passe dans la lumiere matinale.

le lit du fleuve se retrecit et il coule maintenant entre des falaises proche de 50-60m de haut

la brume a disparu avec le vent et les couleurs sont superbes

Au niveau de Dubova, le Danube a cree une enorme marmite d 1 km 5 de diametre avant de passer dans un nouveau retrecissement. Nous arrivons aux premiers tunnels. Pour être reperables nous installons nos couvre-sacoches jaunes, Elisabeth met mon coupe vent reflechissant et allume son feu arriere rouge. Ma petite lampe clignotante a manivelle que j' ai installee sur ma sacoche arriere est vite epuisee et Elisabeht a du mal a me suivre dans l'obscurite. Heureusement, ces premiers passages ne sont pas trop longs mais il y en aura 21.

Nous sommes subjugues par la beaute de ce paysage majestueux et les cotes sont facilement montées en raison de l'interet des points de vue. Nous passons devant la tête 

sculptee dans la falaise (façon Rockmore) du roi Decebalus

Plus loin se trouvaient les fameuses tables de Trajan qui ne sont plus maintenant visibles car le niveau du fleuve a monte de plus de 2 metres apres la construction du barage hydroelectrique des portes de fer a Sip.

 

Notre compagnon d'hier nous avait recommande de manger du poisson fume au restaurant Panorama de Tekija. Nous y laissons nos derniers dinars avant de passer la frontiere vers 15 heures par le barage. Nous croisons au poste de douane un Suisse a velo qui utilise les bus et trains pour ses deplacements principaux mais nous dit que c est difficile a gerer.

 

Sortie de Serbie sans difficultes : NB il faut avoir conservé la trace de son dernier hebergement qui est a remettre au douanier. Traversee du barrage ou le vent souffle fort et souleve l'eau du fleuve en vague de 50 cm. Il est 14 h.

 

 

 

 

 

 

 


 



17/06/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres